Laurent-Vibert, Robert (1884-1925)

Contenu

Forme retenue

fre Laurent-Vibert, Robert (1884-1925)

Autres formes du nom

fre Vibert, Robert Laurent-
fre Robert Laurent-Vibert

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

fre Laurent-Vibert

Prénom(s)

fre Robert

Langue

fre

Nationalité

fr

Biographie

fre Fils adoptif de l'industriel François Vibert (1846-1912), il entra à l'École normale supérieure puis fut élève de l'École pratique des hautes études. Agrégé d'histoire, il devint membre de l'École française de Rome (1907-1909) où il étudia l'industrie à la fin de la République romaine.
De retour en France, il fut un temps professeur au lycée de Lons-le-Saunier puis il prit la direction de l'entreprise familiale, Pétrole Hahn, dont les usines étaient à Lyon, qu'il développa considérablement et pour laquelle il se montra un patron social. Il organisa et présida le syndicat de la parfumerie à Lyon.
Pendant la Première guerre mondiale, il fut envoyé en mission en Grèce. Chef du cabinet du sous-secrétaire d'État à la Marine marchande en 1918, plénipotentiaire (Commission économique) à la conférence de la Paix, il fonda la Revue franco-macédonnienne, restaura le château de Lourmarin qu'il légua par testament en 1923, avec ses collections, à l'Académie des sciences, agriculture, arts et belles-lettres d'Aix pour y installer la Fondation Laurent-Vibert de Lourmarin qui accueille les mois d'été de jeunes artistes en résidence, sur le modèle de la Villa Médicis à Rome. Il meurt le 26 avril 1925 à Lyon des suites d'un accident de voiture
fre Robert LAURENT-VIBERT, initiateur de la Fondation portant son nom, avait gardé un merveilleux souvenir de son séjour à Rome au sein de l’Ecole Française après ses études à l’Ecole Normale Supérieure Lettres de Paris. Il avait également apprécié l’ambiance de la Villa Médicis où séjournaient les lauréats des Prix de Rome. D’où son souhait de créer à Lourmarin une ” Petite Villa Médicis de Provence ” qui accueillerait des Pensionnaires durant l’été. En 1923, il avait légué par testament le Château de Lourmarin et l’ensemble de ses collections à l’Académie des Sciences, Agriculture, Art et Belles Lettres d’Aix-en-Provence.

Robert LAURENT-VIBERT disparut brutalement en 1925 dans un accident de voiture. L’Académie d’Aix mit en place la Fondation souhaitée, reconnue d’utilité publique en 1927.

Genre

fre masculin

Identifiant

ark:/17103/122j

Date de naissance

1884-03-14

Date de mort

1925-04-26

Reprendre la forme retenue

fre Laurent-Vibert, Robert (1884-1925)

Ressources liées

Filtrer par propriété

Description
Titre Libellé alternatif Classe
Vesper, Noël (1882-1944) Biographie Person
Figures de la voie sacrée Text
Fondation de Lourmarin Robert Laurent-Vibert Description Organization
Créateur
Titre Libellé alternatif Classe
Ce que j'ai vu en Orient : Mésopotamie, Palestine, Syrie, Egypte, Turquie : notes de voyage 1923-1924 Créateur(s) Text
L'Art bouddhique d'après Henri Focillon Créateur(s) Text
Le sophisme de la compétence Créateur(s) Text
Le sophisme parlementaire Créateur(s) Text
Les malheurs d'une honnête famille : mœurs provinciales du XVIIIe siècle Créateur(s) Text
L'Orient en mai 1923 : notes de voyage Créateur(s) Text
Routiers, pélerins et corsaires aux Échelles du Levant Créateur(s) Text
Provenance
Titre Libellé alternatif Classe
L'inquiétude démocratique Text
Relation
Titre Libellé alternatif Classe
Pacon, Henri (1882-1946) Relations Person