L'occupation de la faculté des Lettres

Pour une meilleure lecture de la vidéo, veuillez passer en mode plein écran.

 

 

 

 

 

La faculté de Lettres est occupée à partir du 11 mai et jusqu’à fin juin. Au quotidien, des débats enflammés et des meetings ont lieu dans les facultés devant un public divisé en trois, conservateurs, gauchistes et communistes, chaque groupe mêlant étudiants et enseignants, tandis que des commissions cherchent à élaborer des propositions de réformes.

Les amphithéâtres sont renommés : « Marx », « Engels », « Che Guevarra », « Régis Debray », « Camillo Torres »,  « Martin Luther King », « Rudy Dutsche » … Des personnalités extérieures viennent s’exprimer comme Roger Garaudy, membre du comité central du PCF.

Les étudiants de la faculté de Lettres profite du Festival de Cannes pour organiser un débat sur le cinéma et ses problématiques en présence de Louis Malle, Milos Forman, Maurice Séveno, Claude Berri et une veillée avec Serge Reggiani. Ils se procurent des drapeaux soviétique et nord-vietnamien, qui flotteront un temps au mât de la faculté.